• Elise

Imbolc, ou fêter la Chandeleur autrement

Je me rappelle, petite, attendre la Chandeleur avec impatience, gourmande que j'étais. Mais aujourd'hui, je me demande pourquoi cette date avait-elle plus de saveur que les autres jours où maman faisait des crêpes ? Serait-ce comme une réminiscence de savoir ancien ? Parce que la Chandeleur, c'est bien plus, au fond, que le jour des crêpes ! En effet, cette fête a pour origine le sabbat celtique d'Imbolc, une des 8 célébrations principales qui rythment le calendrier et soulignent le lien très fort de l'Homme et de la Nature.





Les racines de la Chandeleur


Traditionnellement, elle a lieu le 1er février. Elle correspond au jour des chandelles ou des flambeaux : on allumait des bougies près des fenêtres pour célébrer le retour du soleil, la fin du dégel, le renouveau. Les gens parcouraient les champs cultivables avec des flambeaux pour purifier ces derniers et accueillir symboliquement le réchauffement de la Terre. C'est aussi le temps des premiers agnelages, la vie qui éclot à nouveau.


C'est la déesse celtique Brigid qui est associée à cette fête. Elle est la protectrice des choses de la vie, elle est synonyme de créativité, de renouveau, de poésie, de fertilité.


La tradition des crêpes a également une origine très symbolique : ces dernières sont faites avec le lait des brebis qui allaitent, elles sont rondes et jaunes comme le soleil, et sont sensées attirer le soleil, l'abondance et la richesse.


Dans notre monde moderne, nous pouvons voir cette célébration comme un moment propice pour revenir à soi, mettre de la lumière à l'intérieur de soi pour faire pousser des graines de projet, et purifier les anciennes énergies et mémoires inutiles.


De petits gestes en rituels


Faire un petit ou grand nettoyage de printemps :

Pour soi-même : prendre le temps de se dire pardon, pour évacuer les mémoires anciennes et limitantes. La pratique de Ho'oponopono est magique pour cela !

Pour son lieu de vie : faire du tri, ranger, laver, débarrasser la maison d'objets devenus inutiles, tout cela en conscience, peut avoir un effet très bénéfique sur notre énergie en ce début de mois. Profitons-en pour brûler un peu d'herbes purifiantes comme le romarin, la sauge ou le thym.



Fabriquer des talismans :

Aller se promener en nature, en forêt, ramasser des petits bâtons, et en faire des baguettes magiques (les orner de jolis rubans, dans l'intention d'en faire des objets symboles de votre vitalité retrouvée, par exemple).


Planter des graines d'un nouveau projet :

Prendre le temps de visualiser un projet qui nous tient à cœur, le tenir symboliquement dans ses mains, en ressentir l'énergie chaude et vibrante, et le faire sien en l'invitant à entrer en soi, au niveau du cœur. Puis, marquer ce geste par la plantation d'un graine de votre choix, au jardin ou dans un pot.


Cuisiner pour honorer le retour du printemps et du soleil :

Faire des crêpes en conscience, avec du lait de préférence acheté à un producteur local ! Pensons à remercier en même temps le père Soleil de sa présence, et profitons du moindre rayon pour se réchauffer les cellules en visualisant une grande lumière jaune à l'intérieur de soi.


Renouveler son autel :

Changer les bougies usées de notre petit autel, renouveler les objets qui y sont posés, peut aussi nous inviter à entrer clairement dans la nouvelle énergie du printemps. J'aime vraiment ce moment de l'année pour changer le support de mon autel nomade. Et puis, allumer des bougies, encore et toujours !


Je vous souhaite une belle chandeleur, les douces lumières, et que vos projets poussent sûrement dans la douceur revenue.



Pour découvrir mes accompagnements en rituels de vie : https://www.elisepetit.fr/rituels-de-vie.




8 vues

Contact

06 65 63 01 86

Elise Petit -  6 La Terrinais - 44750 Campbon

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

© 2020 by Elise Petit. Proudly created with Wix.com